www-linstantparisien-com0014C

Nous aussi, on veut se marier

Paris, 20 septembre, 17h15.

Asiatique, petite moustache, lunettes d’intellectuel : le photographe a de l’allure. Très nerveux, comme le sont les hommes obligés de tout faire tout seul. Mais souriant quand il m’aperçoit et me fait signe que non, non, non, il ne faut pas faire de photos. Je feinte. On se parle de loin avec les mains. Je montre Notre Dame comme si photographier la cathédrale ici et tout de suite était une question de vie ou de mort. Il écarte 5 doigts : 5 minutes. Je tends le pouce : OK. Je tourne le dos à la scène pendant que la caméra, sur son pied, fixe le moment. Au fil des mois, j’apprends à mentir sans honte, pour la bonne cause.

Je pense à ce couple. Aujourd’hui, ils sont rentrés chez eux. On peut tout imaginer bien sûr. Disons qu’ils sont venus seuls à Paris. Ils ont préparé leur grand voyage pendant des mois, se sont rassurés en s’imaginant ici, égoïstement, en amoureux libérés des cortèges familiaux. Cette photo que nous regardons sera leur photo.

En les observant, je me dis que le bitume parisien n’a pas fini de noircir les robes des mariées. Dans 30 ou 40 ans, cette mariée-ci dira à sa petite fille qui s’étonnera : – non ma chérie, ma robe n’est pas sale, ça c’est un souvenir de Paris.

 

Laisser un commentaire